FEBE Elements Awards 2021
Oosterweelverbinding remporte la catégorie Precast in Structures

Oosterweelverbinding remporte la catégorie Precast in Structures

Oosterweel est bien plus que la finalisation du Ring : ce projet permet aux Anversois de rêver d’un avenir plus sûr, plus fluide, plus vert et plus sain. Ces travaux sont non seulement d’une taille sans précédent, mais ils fixent également de nouvelles normes techniques. Le béton préfabriqué joue également un rôle dans l’avancement de ces balises.

Grâce à l’utilisation de ce matériau, des défis importants ont pu être relevés et menés bien. Du béton préfabriqué a été utilisé pour les nouveaux bâtiments « Park & Ride » en lieu et place de solutions coulées sur place. Le choix de poutres préfabriquées en béton a permis de travailler sans problème sur l’écoduc au-dessus du Ring, sur le viaduc déjà en service au-dessus de l’E34 et sur l’intersection Anvers-Ouest sur laquelle les travaux sont encore en cours.

D’ailleurs, les ponts ferroviaires de cet échangeur ont nécessité un bel exemple de solutions en béton préfabriqué. On y retrouve 74 poutres de pont, d’une longueur de 22 à 35 mètres et pesant entre 36 et 78 tonnes. Exceptionnellement, les culées de ces ponts étaient fondées sur un sol armé. C’est un travail considérable réalisé grâce à une bonne coopération avec le fabricant du béton préfabriqué et les partenaires de THV Rinkoniën.

Architecte : Zwarts & Jansma Architects BV
Entrepreneur : THV Rinkonien (CIT Blaton sa, Artes Roegiers nv, Mobilis bv, Stadsbader nv)
Bureau d’études : Arcadis Belgium sa – Ney & Partners nv
Maître d’ouvrage : Lantis nv
Éléments en béton préfabriqué : Ergon nv

L’avis du jury : C’est véritablement un travail considérable car les éléments sont précontraints et soumis à des déformations dues à divers facteurs. Pour des éléments identiques, la déformation différentielle est facile à éviter, mais pour des éléments uniques, c’est autre chose. La longueur, le degré de précontrainte et les circonstances de production et de stockage sont différents à chaque fois. Ergon a résolu le problème en choisissant soigneusement la position des supports temporaires en fonction de la déflexion mesurée après la production : les poutres présentant une plus grande déflexion sont stockées sur des supports proches des extrémités.  Les supports des éléments présentant des déflexions plus faibles ont été placés plus au centre.  Cette méthode a permis d’obtenir des éléments ayant pratiquement la même déflexion. Le jury est très impressionné par l’élaboration technique de ces constructions difficiles. Cette réalisation témoigne d’une grande dose de créativité, de savoir-faire et d’artisanat.